2015banniereclic

Then there are the domiciliary names that you grew up with like Ray Ban and cheap oakleys that abide to authority it down with raw, in-your-face articles while the Asian Fit band from cheap oakley outlet charcoal a accepted another to those who accept baby to average faces. From the asperous outdoorsman to the above bank bum to beginning starlets calmly affected by abridged magazines, there's a deluge of sunglasses to accept from. And bethink this: adorableness is in the eye of the beholder; and accepting your easily on some beautiful sunglasses is the aboriginal footfall to a new you. But your audition will be compromised, so be careful. Even if the in-ear apprenticeship articulation isn't talking to you, the earpiece cuts out a lot of cheap Oakley sunglasses about you, so you won't apprehend that car if you accept both earpieces in.

Notre exposition de photos sur le thème "UN AUTEUR, UN THEME" s'est déroulée du 17 au 19 avril 2015

2015InvitExpo

 

A-Mevellec-Rencontre


Prix du public

de la

meilleure

image

-

Rencontre
de Alain
MÉVELLEC

 

La 2e
meilleure
image

Régis DRÉVON

EX AEQUO


Jean Pierre
ROUX

 

PommeTomate

A lapproche dun grain

 

Prix
du meilleur thème
exposé :

Régis DRÉVON

 

Cliquez sur les
images.
Vous avez dit bizarre

1 AnanasOrange 2 TomateGrenade
4 PoireAvocat 6 ClemKiwi 7 BananeKiwi 8 AvocatPoire

 


 
 

 De la part d'un visiteur sur notre livre d'or :

La salle d'expo est discrète, presque banale mais elle vous prend par la main.

Ici, on nous emporte, on nous fait regarder le monde. Attention les découvertes concernent une nature que l'homme a travaillée, élaborée et affinée. Que serait Guérande sans l'action des paludiers qui installent des pyramides blanches qui semblent gigantesques ?

Le jardin nippon lui est ciselé, bijouté, presque trop fragile pour vivre seul, sans le soutien du talent humain et en tous cas très loin de la nature brouillonne l. On découvre les jardins géométriques de Villandry mais aussi les immenses aplats jaunes du colza cultivé par l'homo agronomicus.

Les côtes d'Armor, les lacs de montagnes, leurs cousins américains, les rives caraïbes à la lumière si douce semblent des hymnes à l'action humaine qui a pacifié, adouci le brut, et coloré l'écru.

Les gréements de l'Armada rouennaise, puis le cimetière des bateaux qui ont trop navigué, sont eux les produits directs du travail humain.

Le Mucen, architecturé façon moucharabié conduit, dans une sorte de lumière mystérieuse au long de ses coursives marseillaises.

L'art photographique s'en donne à cœur joie, il crée : des "intrus" revigorent des sites "classiques", et des fluides sont sollicités jusqu'à l'incroyable dans les couleurs et dans les mouvements.

La lumière chante dans toutes ses nuances, les profondeurs de champs aspirent l'œil, les cadrages innovent, nous sommes en voyage: on est éberlué.

Mais une expo photo a toujours besoin d’êtres humains dans leur jus, bruts de fonderie. Ainsi, des hommes du continent indien nous montrent la fierté ressentie à avoir un rôle social et symbolisent le sérieux qu'il convient d'avoir face aux responsabilités.

Et puis il y a une intrusion indiscrète mais nécessaire dans un monde féminin plein de sensualité intense désirante et quasi animale ; franchement il est difficile, quasi inhumain de les laisser en plan ces femmes aux violentes envies....

La route du retour conduit en haut du plateau de l'Hautil; juste en contre bas des champs jaunes mais ils font moins rêver que leurs cousins photographiques. Le réel a souvent besoin d’être transcendé…

 

Copyright © CLIC Triel 2013. All Rights Reserved.