2015banniereclic

Then there are the domiciliary names that you grew up with like Ray Ban and cheap oakleys that abide to authority it down with raw, in-your-face articles while the Asian Fit band from cheap oakley outlet charcoal a accepted another to those who accept baby to average faces. From the asperous outdoorsman to the above bank bum to beginning starlets calmly affected by abridged magazines, there's a deluge of sunglasses to accept from. And bethink this: adorableness is in the eye of the beholder; and accepting your easily on some beautiful sunglasses is the aboriginal footfall to a new you. But your audition will be compromised, so be careful. Even if the in-ear apprenticeship articulation isn't talking to you, the earpiece cuts out a lot of cheap Oakley sunglasses about you, so you won't apprehend that car if you accept both earpieces in.

2016-expo11  2016-expo12
Publicité dans les rues de Triel sur Seine : Pas mal , hein ?
2016-expo00
2016-expo01

2016-expo02

2016-expo03

2016-expo04

2016-expo06  2016-expo07
Le député Arnaud Richard nous a fait l’honneur de visiter l’Expo Photo de CLIC Triel

2016-expo08  2016-expo09

Un résumé élégant de l’expo de Ph Bonnet-Candé

La vie, l'eau, le feu, la main de dieu, la main de diable.

Cette année encore nous avons été ébaubis. Ils sont venus, ont colonisé les cimaises et, pour nous faire voyager, rêver, avoir peur nous ont pris par la main.

L'eau et c'est la vie est ubiquitaire. Sous sa surface les êtres sont emplis de couleurs, de formes étranges et non humaines. A la surface, les feuilles de nénuphar font la nique à Monet mais exploitent à fond la mécanique chlorophyllienne . La mer voit se coucher, dans des tons sépias le soleil tunisien; les îles bretonnes ne sont pas sereines, mais simplement belles. L'eau permet aux rameurs de donner toute leur frénésie de "gagne". Et puis il arrive que l'eau ne soit plus là : Vidé le canal Saint Martin pourrait n'être que désolant, heureusement un oeil de photographe a su détecter l'étrange poésie de ce cloaque. L'eau revient: le Blavet s'écoule, la Bretagne centrale peut respirer avec écologie.

La photo aime les formes, qu'elles soient "natives" ou dues à la main de l'homme: le canyon. Antelope est torturé, inattendu, plein de couleurs chaudes. Le géométrique kiwi, le sable gravé par un train de pneus, les marais salants, la lavande cultivée interrogent: main de l'homme? effet du hasard ? va savoir..La nature propose les cauchemardesques images d'iguanes, le diable voulait il nous apeurer?

L'homo sapiens n'est pas en reste: il construit, des tours des monuments, ici encore l'objectif bien tenu sait trouver les élégances, à la Défense ou à la fondation Vuiton, à Munich ou Rotterdam l'architecture moderne ouvre sur des espaces inimaginables.

L'art naïf du « street-art » nous replace en perspective: ici, sur le mur, un artiste a tenté de vivre et d'être. Et le feu? Il est physiquement présent, une sorte de cierge évoquant la fragilité de la vie, mais aussi un embrasement apocalyptique : attention il peut détruire.

Mais le feu est aussi le comburant des danseuses de flamenco: faut pas leur en promettre, MLF ou pas elles ont des choses, non pas à dire mais à tonitruer, elles sont vivantes pleines de désirs, de passions, de violences érotiques. Ce sont des femmes, aimons les.

Et Voilà !
coupe2 04-1-nympheasr
Meilleure photo : « Colonie de nymphéas rouges » de Claude Darroux

04-2-velibenor


2e meilleure photo

« Vélib en Or »

de Gérard Wyrzykowski











04-3-Reflets-mediterraneens

 

3e meilleure image

« Reflets méditerranéens »

de Jean Michel Alix

 

 

 

 

 

 

 coupe1   2016-expo10

Meilleur thème : « Trésors cachés de Gérard Wyrzykowski

 2016-expotheme01 2016-expotheme02 2016-expotheme03

2016-expotheme04 2016-expotheme05

Bravo aux participants

Félicitations aux gagnants

Copyright © CLIC Triel 2013. All Rights Reserved.